FESPACO 2013 : Rencontre de femmes battantes

FESPACO 2013 : Rencontre de femmes battantes

Année des femmes cinéastes, cette 23e édition du FESPACO leur offre une place de choix que rares de festivals accepteront de leur accorder : la présidence des différents jurys. Même si elles ne sont pas cinéastes, d’autres très au fait des apports nécessaires pour le développement du continent africain, donnent de leur temps pour que l’Afrique s’enhardisse et aille de l’avant. Sont de celles-là Madame Mariam Sy Diawara, Présidente Directrice Générale de la Maison de l’Afrique-Mandingo à Montréal au Canada et Madame Nestorine Sangaré, Ministre burkinabè de la promotion de la femme, mais aussi pour beaucoup d’autres anonymes.

La Maison de l’Afrique, structure basée au Canada et dirigée par Madame Mariam Sy Diawara est une initiative qui permet de faire la promotion de l’Afrique et de ses cultures sur le continent américain. A cette 23e édition du FESPACO, cette structure met en jeu un prix dénommé « Afrikenous ». Visant à montrer au reste du monde qu’en Afrique les populations réalisent aussi de bonnes choses, ce prix consiste à mettre en valeur les meilleures productions du continent et les innovations qui s’ensuivent et pas seulement des guerres. Il sera donc décerné au cinéaste qui mettra en valeur le continent africain par des images positives, parce que l’Afrique est un continent sur lequel les populations mangent aussi à leur faim et sur lequel les enfants sont aussi en bonne santé.  D’une valeur de deux millions de francs CFA, le prix « Afrikenous » a mobilisé, au moins,  vingt cinq millions de francs CFA pour être réalisé à cette édition du FESPACO.  Au-delà de ce prix, « Afrikenous » est aussi un site Internet sur lequel l’on peut rencontrer les personnes ressources du continent.  Présente à Ouagadougou pour décerner ce prix, Madame Mariam Sy Diawara a profité de l’occasion pour rendre une visite de courtoisie à Madame Nestorine Sangaré, Ministre burkinabè de la promotion de la femme.

De son côté, Madame Nestorine Sangaré s’est réjouie de l’honneur que lui a fait Madame Mariam Sy Diawara de lui rendre cette visite. Elle a salué l’initiative de « La Maison de l’Afrique » de donner au reste du monde à voir l’Afrique positivement. Avec sa nouvelle initiative qu’est la Semaine Nationale des Arts culinaires, inspirée de « Les Rendez-vous gourmands » qui se tiennent à Montréal,  elle a souhaité, qu’un jour,  que des plats burkinabè puissent être servis à la Maison de l’Afrique au Canada. Une relation de partenariat est donc instaurée entre le Maison de l’Afrique à Montréal et le Ministère de la promotion de la femme du Burkina Faso, à quelques jours du 8 mars, fête de la femme.

Source: https://burkina24.com/